Notre offre Technologies de dernière génération

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

L’imagerie par résonance magnétique est un procédé d’imagerie moderne qui n’utilise pas les rayons X. Des images en coupe du corps humain sont produites à l’aide de champs magnétiques et d’ondes radio.

Le contraste d’image est obtenu grâce à la sensibilité différentielle de l’organe ou du tissu examiné aux ondes électromagnétiques. On obtient ainsi des images en coupe à haute résolution du corps avec lesquelles il est possible de poser des diagnostics précis pour les maladies. L’IRM est ainsi une méthode d’exploration optimale de nombreuses régions du corps. Principaux domaines d’utilisation:

  • Système nerveux central et périphérique
  • Rachis et articulations
  • Organes abdominaux et organes pelviens
  • Seins
  • Système vasculaire (tête-cou, thorax, abdomen, bassin et vaisseaux périphériques)
  • Système digestif
  • Voies urinaires et vessie
  • Prostate
  • Plancher pelvien

Tomodensitométrie – CT scanner

La tomodensitométrie est une technique diagnostique rapide et très précise qui peut acquérir en quelques secondes de grandes coupes du corps avec une haute précision des détails.

La technique permet une « découpe » du corps en tranches de moins de 1 mm d’épaisseur. Comme dans les examens radiologiques normaux, les différences de densité des divers tissus du corps aux rayons X est utilisée pour les images. Plus un tissu est dense, moins il laisse passer les rayons X. Il est ainsi possible de différencier par exemple l’os, l’air (dans les poumons), les accumulations d’eau dans le corps et les tissus mous. La TDM est une technique de grande valeur dans de nombreuses problématiques.

Principaux domaines d’utilisation:

  • Crâne, rocher, sinus de la face
  • Cou
  • Thorax
  • Abdomen et bassin
  • Squelette
  • Système vasculaire
  • Infiltrations guidées sous TDM de toute la colonne vertébrale pour la thérapie de la douleur

Échographie/ultrasons

L’échographie est une technique d’imagerie fréquemment utilisée en médecine. En raison de la très grande disponibilité de la technique et de l’absence d’exposition aux rayons, cette technique peut être utilisée sans restriction sur tous les patients.

L’échographie est donc adaptée aussi bien pour la première évaluation en cas de symptômes douteux que pour les contrôles de l’évolution. Il est également possible de pratiquer des biopsies guidées sous échographie.

Les types de tissus se différencient essentiellement par leur nature et sont plus ou moins bien accessibles à l’échographie. En principe, tous les organes à teneur en eau et riches en sang se prêtent bien à l’examen. Inversement, les organes contenant de l’air ou bien calcifiés, par exemple l’intestin grêle ou le colon, les poumons ou les os, ne sont pas totalement accessibles à l’échographie. De plus, nombre d’organes sont peu observables à l’état normal, mais ils le sont en général à l’état pathologiquement (appendice, uretère, surrénales).

Mammographie et tomosynthèse

La mammographie est un cliché radiologique du sein permettant la visualisation de lésions bénignes ou malignes. Cet examen est le seul examen de dépistage reconnu actuellement pour la détection précoce du cancer du sein.

La tomosynthèse est une technique moderne de mammographie numérique. Elle produit une série de coupes à travers le sein et permet ainsi des clichés mammographiques tridimensionnels. Les structures et les superpositions peuvent ainsi être plus clairement discernées.

Plus le cancer du sein est détecté précocement, meilleures sont les chances de guérison et moins les contraintes thérapeutiques et psychiques des patientes sont importantes. Nous réalisons également des macrobiopsies sous contrôle tomosynthèse et échographique. Nous participons aussi activement au programme de dépistage du cancer du sein BEJUNE.

Interventions micro-invasives et thérapie de la douleur

Les ponctions et biopsies sont des examens réalisés à l’aide d’un guidage en imagerie pour permettre des prélèvements de zones suspectes de manière micro-invasives, indolores et rapide.
Les infiltrations sont une technique éprouvée dans le traitement de divers symptômes, en particulier pour les dorsalgies et les problèmes articulaires.

Ces techniques se réalisent sous contrôle radiographique, sous US ou bien sous CT. Cela permet d’obtenir un positionnement précis de l’aiguille et donc du site prélévement ou d’injection du médicament. Vous trouverez de plus amples informations dans la rubrique « Informations destinées aux patients ».

Radiologie numérique – Radiologie

La radiologie conventionnelle est encore aujourd’hui un élément important de nombreux diagnostics de routine. Les radiographies des poumons, des os et des articulations ainsi que de la colonne vertébrale sont souvent la première étape et peuvent déjà répondre à de nombreuses questions.

Radioscopie/Fluoroscopie

La radioscopie peut être utilisée comme examen complémentaire à la radiographie. Elle est en outre une composante importante des examens dynamiques comme par exemple pour l’étude de la déglutition, de l’œsophage, de l’estomac, de l’intestin.

Elle permet également des études articulaires par arthrographie (représentation de l’articulation avec un agent de contraste iodé) ou du canal médullaire lors des myélographies.

Dans la radioscopie ou fluoroscopie, une série continue de clichés radiologiques est enregistrée à la place d’une image unique (image radiologique). Cette technique permet de suivre un examen radiologique en temps réel sur un moniteur. Principaux domaines d’utilisation:

  • Analyse fonctionnelle de la déglutition
  • Examens de l’œsophage, de l’estomac et de l’intestin
  • Arthographies des articulations
  • Défécographie
  • Infiltrations articulaires
  • Myélographie

Minéralométrie/Ostéodensitométrie (mesure de la densité osseuse)

L’ostéoporose est une maladie du squelette consistant en une altération de structure osseuse associée à une augmentation du risque de fracture. Le risque d’autres fractures osseuses augmente avec la première fracture.

Le diagnostic repose actuellement essentiellement sur l’ostéodensitométrie, qui est une méthode spéciale utilisant très peu de rayons X. Elle permet d’apprécier la densité osseuse de sites représentatifs de la densité osseuse du squelette par l’étude du col du fémur et des vertèbres lombaires.

Accès aux examens